Posted on Leave a comment

Ateliers de cuisine végétarienne

En projet pour 2014 : des ateliers pratiques sur la cuisine végétarienne. Je ne peux pas en dire plus, car il faut que j’organise tout cela.

Restez à l’écoute !

Isabelle Schillig, naturopathe à Uriage près de Grenoble.
Millefeuille d’aubergine et tomate gratiné

Posted on 1 Comment

Fêtes de fin d’année et naturopathie

Passer les fêtes sereinement

Les festivités se préparent, on a envie de se faire plaisir, de se régaler de nombreux   mets, de déguster du bon vin… de retrouver notre coté épicurien. Malheureusement,   pour certains, ces fêtes sont souvenirs de ballonnements, d’inconforts digestifs, de   refroidissements… Et pourquoi pas réussir à célébrer en étant en pleine forme pour en   profiter pleinement ?

Les Fêtes sans soucis avec la naturopathie !

Tout d’abord, au niveau de l’alimentation, si vous savez qu’un gros repas vous attend, la veille au soir et le lendemain ne mangez que de la bonne soupe de légumes (je vous conseille la soupe potimarron ou de butternut gingembre) à volonté, sans accompagnement (sauce, crème, fromage, pain…). Vous mettrez ainsi votre organisme au repos !
Essayez d’apprécier sans précipitation les délicieux plats de fêtes, en prenant le temps de mâcher ; cela facilitera la digestion.
Si vous avez un peu abusé de vin ou de plats un peu gras, soulager votre foie en savourant des légumes verts riches en chlorophylle (comme : le poireau, la salade verte, le brocoli, l’artichaut, les haricots verts…). Le romarin en décoction, faire frémir 5 minutes dans de l’eau, sera un compagnon des fêtes.
On peut aider l’organisme en profondeur en prenant des compléments alimentaires :

  • Ergy-epur de Nutergia (1 bouchon dose par jour) qui aura une action drainante et régénératrice des cellules du foie.
  • Hepatobiane de Pileje 1 sachet ou 1 gélule pour un bon fonctionnement hépatique et biliaire.

Bien sur des conseils individualisés comme donnés lors de consultations naturopathiques seront plus efficaces !
Parfois les repas de fêtes se suivent de maux de ventre, pour cela on peut consommer des épices digestives : cannelle, cumin, fenouil, anis…. L’alimentation, toujours elle, c’est la base de la santé : prévoir une monodiète sur 1 ou 2 repas. Si les maux continuent, il est bon de refaire sa flore intestinale pour aider les fonctions d’assimilation, immunitaires et de régulation du transit.
Pour finir le repas en beauté, goûtez le Tchai (infusion d’un mélange d’épices que l’on recouvre d’un nuage de lait de soja ou riz), bien connu pour ses propriétés digestives. Et pourquoi pas une infusion de thym ou de verveine pour les mêmes raisons ?
N’oubliez pas de boire de l’eau dans la journée, pour aider l’organisme à s’auto-nettoyer.
Rien de tel qu’un peu d’exercice entre les repas, une promenade dans la nature, voilà qui serait bien ! Passez de bonnes fêtes de fin d’année en pleine forme !

Isabelle Schillig, naturopathe près de Grenoble à Uriage.

Posted on Leave a comment

Changer d’alimentation, les petites astuces !

Souvent lorsqu’on doit effectuer des changements dans son alimentation ce n’est pas toujours évident ! Je vous propose une petite visite des rayons de magasin Biologique ♣ et de grande surface ♦ pour trouver les “petits trucs” faciles à préparer.

Préparations toutes prêtes
Préparations toutes prêtes

Rayon frais :

  1. Pour un apport en protéines végétales :
  • panisse ♣ : genre de saucisse de pois chiche à couper en rondelles et à dorer à la poêle
  • galettes au tofu ♣  ♦ : de nombreuses variétés existent, elles se mangent froides ou chaudes légèrement dorer à la poêle.
  • falafels ♣ : petits palets à base de pois chiche, de farine de blé et de légumes se mangent chaud ou froid
  • tempeh nature ou fumé ♣ : soja fermenté à consommer chaud ou froid
  • tofu fumé ♣ : trouve facilement sa place dans un sandwich, sur des salades, dans une tarte…
  • mexico stick ♣: tofu, riz et légumes en petits bâtonnets faciles à transporter
  • palets d’énergie ♣ : tofu, légumes et flocons

    Nems aux légumes Bio
    Nems aux légumes Bio
  • bouchées méditerranéennes ♣ : fromage, légumes et céréales
  • nems de légumes ♣  ♦: à cuire, au tofu ou aux légumes
  • poche aux légumes ♣: à cuire, sans gluten avec du fromage
  • houmous ♣  ♦ : purée de pois chiche
  • pâte à tartiner au soja au basilic ou ail herbes de provence
  • tartare d’algues ♣ : mélange d’algues conserver dans de l’huile végétale à tartiner sur des toasts
Vous remarquerez que beaucoup de produits finis sont faits à base de soja (tofu).

2. Pour un apport en céréales :

Pain-essene
Pain-essene

  • galettes de céréales ♣  ♦ : à cuire à la poêle, souvent faites à base de flocons de céréales et de légumes
  • galettes repas essene ♣ : pain à base de blé germé et de légumes ou fruits secs
  • salade de quinoa ♣  ♦ en petite barquette 

Rayon sec :

  • Nombreuses conserves du “ Bonheur est dans le Pot “ ou Danival : lentilles au potimarron  ♣, pois cassés ♣, quinoa à la Bolivienne ♣…
  • ♦ boites de sardines, de maquereaux, de foie de morue…

    Foie de morue
    Foie de morue
  • légumes lacto-fermentés en pots en verre  ♣
  • pâtés végétaux + crackers de sarrasin (pratique pour la randonnée) ♣ ♦
  • compote de pommes  ♣ ♦
  • lait de soja chocolat ou lait de riz chocolat ou lait de noisette ou lait d’amande de 25 cl ♣ ♦
  • galette de riz soufflée nappée de chocolat noir ♣ ♦

Isabelle Schillig, reçoit sur rendez-vous en Naturopathie, iridologie et Masso-relaxation Thailandaise à Uriage, près de Grenoble.

Posted on 1 Comment

Les aliments lacto-fermentés pour un regain d’énergie

Je vous propose de faire le point sur les aliments lacto-fermentés. Ce sont des aliments que l’on trouve facilement mais qu’on n’a pas forcément l’habitude de manger. Pourtant ces aliments agissent sur nos intestins en nourrissant notre flore intestinale et sont une source de vitamines et minéraux très intéressante.

Qu’est ce que la lacto-fermentation ?

C’est un moyen de conservation permettant de préserver les propriétés des aliments, voir même de potensialiser certaines vitamines.

Comment se passe une lacto-fermentation ?

On épluche et coupe les légumes que l’on place dans des bocaux hermétiques sans oxygène avec du sel. Le sucre des légumes subit des réactions enzymatiques , des micro-organismes  se développent et produisent de nouvelles vitamines et de l’acide lactique qui finalement l’emportera et tuera les mauvaises bactéries par son pH acide.
Pour réaliser la lacto-fermentation il faut compter presque 1 mois.

Les préparations lacto-fermenté :

Choucroute crue et cumin
Choucroute crue et cumin

  • Choucroute crue. Et oui pourquoi pas la déguster avec un peu de cumin et d’huile de colza ou de noix ?
  • Miso : pâte de soja fermenté provenant d’Asie
  • Jus de légumes lacto-fermenté, on en trouve en magasin biologique (jus de carotte, de betterave, mélange breuss…)
  • Légumes lacto-fermentés à faire soi même. On peut aussi  parfois en trouver en magasin Biologique dans des bocaux en verre.
  • les feuilles de vignes du bassin méditerranéen….

N’hésitez pas à tester ces aliments lacto-fermentés pour refaire le plein de vitamines, vos intestins vous remercieront !
Conseils d’Isabelle Schillig, naturopathie, iridologie, relaxation Thailandaise sur rendez vous à Uriage, près de Grenoble.