Posted on 2 Comments

Verrine mangue noix de coco, sans gluten

Verrine Mangue coco sans gluten
Verrine Mangue coco sans gluten

Aujourd’hui on voyage…. direction l’hémisphère sud….

  • 2 briquettes de 20 cl de lait de coco
  • 1 mangue mûre
  • tapioca petites perles du Japon à base de manioc (sans gluten)
  • un peu de sucre rapadura mais pas nécessaire

Pour découper la mangue rien de plus facile, couper les 2 faces en évitant le gros noyau central pour obtenir 2 gros morceaux de mangue. Inciser la chaire pour donner des gros dés. (plus expliquer)

Pour les verrines si vous n’en avez pas, utilisez des pots en verre ou des pots de yaourts pouvant supporter une cuisson au four.

Dans vos verrines mettre les dés de mangue, 3 à 4 cs de tapioca par pot, et couvrir généreusement avec du lait de coco, voire rajouter un peu de crème de coco. Dans cette recette le lait de coco est mieux adapté car plus liquide. Mélanger l’intérieur de vos verrines avec une petite cuillère pour bien répartir le tapioca dans le lait.

A mettre au four, au bain marie, pendant 25 minutes à 180°C.

On peut rajouter au moment de servir un peu de lait de coco, voir des dés de mangues.

Posted on Leave a comment

Boules dattes coco (sans cuisson)

Boules de datte-coco
Boules de datte-coco

Je continue mes recettes sur le thème cuisine crue, de type Seignalet et en vous faisant découvrir ces délicieuses boules à la datte- noix de coco que j’ai découvert lors de mon voyage en Australie.

Cette recette est très simple à faire surtout pendant la période des dattes, c’est à dire chez nous en automne – hiver.
Ingrédients :

  • 4 cs de noix de coco râpée
  • 5 cs de jus de pomme
  • 20 dattes
  • en option 1 cc de rhum

Dans un saladier mettre la noix de coco râpée avec le jus de pomme, voir du rhum si ces boules ne sont pas destinées à être partagées avec des enfants.

Dénoyauter les dattes et les couper en petites lamelles. Mélanger tout les ingrédients dans le saladier puis former des boules avec cette préparation.

Pour la décoration on peut les rouler dans de la noix de coco ou dans du chocolat amer en poudre ou les laisser tel quel….
Bonne dégustation

Précédent article sur la cuisine crue : Houmous de pois chiches germés au cumin

Recette d’Isabelle Schillig, naturopathe à Uriage, propose des cours de cuisine sous le label Green&Cook.

Posted on Leave a comment

La propolis pour prévenir les maux d’automne

La propolis est une résine produite par les abeilles pour permettre d’isoler et de protéger la ruche contre les bactéries, moisissures, l’humidité….

Propolis et immunité
Propolis et immunité

La propolis permet de prévenir  : les rhumes, toux, bronchites, otites, sinusites, baisses du système immunitaire, aider à la cicatrisation, gingivites…
Cette liste des propriétés de la propolis, qui ne sont pas des moindres, est édifiante !

  • antifongique : aide à lutter contre les mycoses
  • antiseptique : désinfectant de 1er ordre
  • antibiotique : agit sur les bactéries
  • anesthésique : en action locale permet de d’anesthésier une zone pour réduire la douleur
  • cicatrisante : on la trouve souvent dans des crèmes cicatrisantes
  • anti-inflammatoire : aide à réduire les inflammations surtout dans la sphère ORL
  • riche en composés anti-oxydants :  permet de lutter, préserver l’organisme

 
On trouve la propolis sous différentes formes :
en poudre sous forme de gélules, pratique pour en donner aux enfants
à l’état brut sous forme de résine à mâcher, attention c’est une pâte assez dure
à l’état liquide sous forme de gouttes avec ou sans alcool. Si vous l’utilisez sous forme de goutte, la propolis ne se mélange pas à l’eau, il faut la mélanger dans du miel. On peut en rajouter dans une décoction de thym avec du miel et du citron voir recette (pour bien préparer l’automne).
– en spray (buccal ou nasal) vivement recommandé si vous avez la gorge enflammée ou à utiliser après un nettoyage de nez
dans des bonbons pour la gorge, sous cette forme la propolis est souvent peu dosée, mais aide a bien adoucir la zone irritée.
La propolis devrait se trouver dans votre trousse de 1er secours et s’avère indispensable dès les premiers signes de faiblesse immunitaire en début d’automne et tout au long de l’hiver.
 
Extrait du site de Ballot Flurin sur les différentes propolis selon les usages :
“Nous utilisons uniquement des variétés locales bio triées sur le volet :

  • La propolis blanche est la plus douce. Elle fait merveille pour la peau, le nez et les gorges fragiles. Extraite sans alcool, elle convient aux enfants et personnes sensibles.
  • La propolis jaune est active dans la durée : idéale pour l’immunité générale et les voies digestives, elle s’extrait sur un lit d’argile ou sur huile.
  • La propolis noire agit rapidement. Puissante, elle s’utilise à petites doses. Elle soulage les petits soucis de l’hiver, les imperfections cutanées et s’extrait avec de l’alcool (eau de vie biologique)

Attention ! Lorsque les abeilles ne trouvent pas dans leur environnement naturel ce dont elles ont besoin pour fabriquer la propolis, elles utilisent des goudrons, des vernis et des huiles minérales pour calfeutrer leur ruche. Cette « propolis » est alors totalement impropre a la consommation humaine. Il faut donc éviter de consommer de la propolis venant de ruches placées en ville ou a proximité. Assurez-vous que les ruches n’ont pas été traitées car tous les produits chimiques liposolubles et les impuretés sont fixés dans la propolis.”
 
Article écrit par Isabelle Schillig, naturopathe à Uriage, près de Grenoble.
 
 

Posted on 2 Comments

Houmous de pois chiches germés au cumin

Ateliers Culinaire pour CE ou Teambuilding

Parlons aujourd’hui de cuisine revitalisante, de cuisine sans cuisson, d’alimentation

Houmous de pois chiche germé Houmous de pois chiche germé

type Seignalet….

Les graines germées sont des concentrés de vitamines et de minéraux facilement absorbables. Elles sont idéales a consommer aux changements de saison, lorsqu’on est fatigué, pour se préparer aux examens, en soutien lors de période de stress, en cas de pratique sportive répétée…. Vous l’aurez compris, elles sont intéressantes à consommer à tout moment de l’année et à tous les âges.

Plus d’informations sur comment faire les graines germées sur cet article spécifique: https://naturopathe-uriage.fr/2012/11/26/les-graines-germees/

Revenons en à notre recette…. Pour faire des pois chiches germés rien de plus simple : acheter des pois chiches classiques en magasin bio, les faire tremper une nuit dans l’eau, rincer et 2 fois par jour rincer à l’eau (voir article) et patienter 3 à 5 jours pour la germination.

Parlons de l’alimentation crue ou “raw food” en anglais. Elle permet de préserver toutes les vitamines et minéraux des aliments, contrairement à des aliments cuits qui dès 80°C perdent beaucoup de vitamines, surtout la C.

Ingrédients pour le Houmous

  • 30aine de pois chiches germés
  • 1cs de purée de sésame ou Tahin
  • 1 cc de miso ou un peu de sel ou de sohyu
  • 2 cs d’huile d’olive
  • 1 cs jus de citron
  • 8 à 12 cs d’eau
  • 1/2 cc de cumin en poudre

Pour obtenir un Houmous bien crémeux, on rajoutera plus ou moins d’eau selon la consistance voulue.

Mettre tous les ingrédients dans un mixeur ou mixer à l’aider d’une girafe. Vous pouvez enlever le cumin en poudre et mettre du pérsil pour avoir une préparation riche en vitamine C et un Houmous un peu vert.

Voici une idée de présentation très classique avec des tomates, le Houmous est assez passe-partout et pourra  se mettre sur des toasts ou crackers de riz, s’emmener en pique-nique, servir d’entrée avec des petits légumes…. A vous de donner libre cours à votre création….

Recette réalisée par Isabelle Schillig, naturopathe et Coach culinaire à Uriage près de Grenoble.

Si cette recette vous a plu suivez mon blog ou ma page Facebook pour découvrir de nouveaux dossiers santé ou recettes…. et pourquoi pas vous inscrire à ma newsletter et en parler à vos amis !