Petits déjeuners gourmands

Combien de fois, pressés par la montre, néglige–t-on le premier repas de la journée ? Pourtant, ce repas est important ! Saviez vous que l’organisme est plus disponible le matin, qu’il assimile mieux les graisses ? Il faudrait alors allèger le dîner, au profit du petit déjeuner. Parfois, l’hygiène alimentaire tient juste à cet équilibrage.

Pouvoir rester concentré toute une matinée, et tenir sans fringale jusqu’au repas suivant, cela peut faire la différence pour qu’une journée soit réussie. Il faut pour ça un petit déjeuner équilibré.

Il doit apporter des glucides (par des sucres « lents »), des protéines… L’organisme assimile les graisses le matin, c’est le moment pour lui apporter des lipides insaturés (omegas 3 ou 6) essentiels pour le cerveau, et des vitamines liposolubles ! Calcium, magnesium, zinc sont aussi bienvenus.

…quelques exemples naturopathiques ou se trouvent tous ces apports essentiels.

Par exemple, goûtez des tartines à la purée d’amande blanche ou de sésame, recouvertes d’un filet de sirop d’orge, ou encore de pollen frais (antioxydant). Plus céréalière, cette préparation réchauffante : recouvrez des flocons de céréales (riz, millet, quinoa…) d’un lait végétal (soja, riz, amande…) et chauffez à feu doux 8 minutes. Agrémentez de fruits secs (dattes, figues…) et d’oléagineux (tournesol, courge, noisette…) ! Essayez les yaourts de brebis ou de soja avec compote, et purée de châtaigne (sans sucre). Original, et équilibré, coupez en dés, un avocat, une pomme, une banane, avec 2 cuillères à soupe de pollen frais.

Osez changer les habitudes, avec un petit déjeuner salé ! Par exemple, du pain grillé avec des filets de poisson fumé. Plus traditionnel, du pain au fromage de chèvre ou de brebis conviendra, ou encore deux œufs à la coque, avec aromates et gomasio…

Tous ces exemples pourront s’accompagner de graines germées. Laissez aller votre inventivité, et profitez en pour vous faire plaisir !

Vous avez peut être remarqué que « j’oublie » de conseiller certains aliments, comme par exemple, le café, le jus d’orange, la confiture, le « nutella »… Ce n’est pas par hasard.

En naturopathie, nous avons la notion d’aliments « revitalisants », qu’il faut toujours privilégier. Voici quelques conseils plus spécifiques.

Les sucres rapides sont à écarter, pour éviter les « coups de barre », et les inconforts digestifs. On les remplacera par des sucres lents, fruits secs, sirop d’orge, et sucres non raffinés comme le rapadura. Les jus de pomme, ou de poire sont mieux gérés par l’organisme que les jus acides qu’on réservera à l’après midi. Le café (surtout, mais aussi le thé noir), excite et freine l’assimilation des vitamines. Remplaçons le par du café de céréales, ou du thé vert.

Paru dans le journal “Human and Terre“ janiver – février 2007

Conseils par Isabelle Schillig, naturopathe en Isère