Drainer son corps

Les saisons propices au drainage sont le printemps et l’automne. Au printemps on nettoie l’organisme des surplus de l’hiver ; tandis qu’en automne on prépare le corps à s’adapter au froid. Sans oublier les périodes ou l’on va accumuler des repas copieux bien « arrosés », dans ce cas aussi un drainage serait idéal!

 

Comment drainer son organisme ?

Il s’agit de stimuler les émonctoires, organes assurant le nettoyage du corps, par différents moyens. Particulièrement en cas de fatigue après les repas, langue pâteuse, peau boutonneuse, cernes, sensibilité aux infections…

Nettoyer son corps toute l’année: faire une monodiète un soir par semaine, on ne mangera qu’une famille d’aliments (légumes, fruits) ou qu’un seul aliment (carotte, cerise, riz) selon les saisons. Les herbes, les épices et l’huile sont utilisables.

Intestin : mettez vous au « vert », variez les légumes verts de saison. Pensez aux blettes, épinards, brocolis, choux, poireaux… Leur richesse en fibres facilitent le transit. Plantes : mauve, anis vert, cannelle, cumin, menthe…
Foie et vésicule biliaire : consommez des légumes de saveur amer et soufré : artichaut, endive, pissenlit, radis noir, oignon et ail. Plantes : fumeterre, romarin, curcuma, genévrier…
Reins : boire suffisamment dans la journée : eau, thé vert et tisane. Plantes diurétiques : jus et sève de bouleau, reine des prés, queue de cerises, bruyère…
Peau : stimulez le nettoyage de votre peau en transpirant tout simplement! Le sport et le sauna sont idéales pour ça. Le hammam facilitera l’élimination de peaux mortes.  Plantes : pensée sauvage, bardane, bourrache…
Poumon : oxygénez vous, ne vous privez pas d’activité physique ! Ces activités peuvent se faire en famille de manière ludique. Plantes : gingembre, serpolet, ronce, hysope…

Ces exemples sont déconseillées aux jeunes enfants, lors de la grossesse et aux personnes de poids faible. Si vous êtes dévitalisé on évitera le drainage risquant de déclencher une « crise curative ». Se faire guider par un naturopathe pour un suivi adapté et personnalisé.

 

Ne faite pas durer une cure plus d’un mois, sinon vous risquez une déminéralisation.

Isabelle Schillig naturopathe à Uriage en Isère