Posted on 1 Comment

Fêtes de fin d’année et naturopathie

Passer les fêtes sereinement

Les festivités se préparent, on a envie de se faire plaisir, de se régaler de nombreux   mets, de déguster du bon vin… de retrouver notre coté épicurien. Malheureusement,   pour certains, ces fêtes sont souvenirs de ballonnements, d’inconforts digestifs, de   refroidissements… Et pourquoi pas réussir à célébrer en étant en pleine forme pour en   profiter pleinement ?

Les Fêtes sans soucis avec la naturopathie !

Tout d’abord, au niveau de l’alimentation, si vous savez qu’un gros repas vous attend, la veille au soir et le lendemain ne mangez que de la bonne soupe de légumes (je vous conseille la soupe potimarron ou de butternut gingembre) à volonté, sans accompagnement (sauce, crème, fromage, pain…). Vous mettrez ainsi votre organisme au repos !
Essayez d’apprécier sans précipitation les délicieux plats de fêtes, en prenant le temps de mâcher ; cela facilitera la digestion.
Si vous avez un peu abusé de vin ou de plats un peu gras, soulager votre foie en savourant des légumes verts riches en chlorophylle (comme : le poireau, la salade verte, le brocoli, l’artichaut, les haricots verts…). Le romarin en décoction, faire frémir 5 minutes dans de l’eau, sera un compagnon des fêtes.
On peut aider l’organisme en profondeur en prenant des compléments alimentaires :

  • Ergy-epur de Nutergia (1 bouchon dose par jour) qui aura une action drainante et régénératrice des cellules du foie.
  • Hepatobiane de Pileje 1 sachet ou 1 gélule pour un bon fonctionnement hépatique et biliaire.

Bien sur des conseils individualisés comme donnés lors de consultations naturopathiques seront plus efficaces !
Parfois les repas de fêtes se suivent de maux de ventre, pour cela on peut consommer des épices digestives : cannelle, cumin, fenouil, anis…. L’alimentation, toujours elle, c’est la base de la santé : prévoir une monodiète sur 1 ou 2 repas. Si les maux continuent, il est bon de refaire sa flore intestinale pour aider les fonctions d’assimilation, immunitaires et de régulation du transit.
Pour finir le repas en beauté, goûtez le Tchai (infusion d’un mélange d’épices que l’on recouvre d’un nuage de lait de soja ou riz), bien connu pour ses propriétés digestives. Et pourquoi pas une infusion de thym ou de verveine pour les mêmes raisons ?
N’oubliez pas de boire de l’eau dans la journée, pour aider l’organisme à s’auto-nettoyer.
Rien de tel qu’un peu d’exercice entre les repas, une promenade dans la nature, voilà qui serait bien ! Passez de bonnes fêtes de fin d’année en pleine forme !

Isabelle Schillig, naturopathe près de Grenoble à Uriage.

Posted on 1 Comment

Conseils de base d’une alimentation saine

articles-de-santé-isabelle-schillig-naturopathe-grenoble-uriage

1. Alléger quantitativement la quantité et privilégier la qualité  (il est préférable de s’acheter occasionnellement un morceau de poisson de qualité, plutot que d’en consommer tous les jours de moins bonne qualité!)

base alimentation saine Isabelle Schillig
Base alimentation saine Isabelle Schillig


2. Remplacer les produits raffinés par des produits semi-complets ou complets (si possible Biologique surtout pour les céréales et légumineuses) exemple : preferer les pates blanches par des pates ½ complètes

3. « Dessaler, Desucrer, Dégraisser »

  • Supprimer tous les sucres blancs et industriels : utiliser le sirop d’orge ou d’érable ou le véritable sucre intégral tels le Rapadura ou le Muscovado
  • Remplacer les graisses saturées (animales) par des huiles vierges de 1° pression à froid et biologique comme l’huile d’olive pour la cuisson et pour l’assaisonnement l’huile de noix, de colza, de chanvre, de sésame…
  • Préferer la sauce de soja ou le gomasio (sésame grillé + sel) pour remplacer le sel

4. Diminuer sa ration de viande au profit du poisson ou sous produit animal (les œufs) et éviter charcuterie, plat en sauce, gibier et les excès de fromages…

5. Remplacer les épices (poivre, piment) par des aromates ex basilic, persil, origan, curcuma (épice indienne de couleur jaune), sarriette…

6. Commencer les repas par une salade ou crudité ou 1 verre de jus de légumes crus (carotte, betterave, composition de légumes lactoferementés) pour améliorer la digestion et faire le plein de vitamines.

7. Associer légumineuses 1/4 et céréales 3/4 afin d’obtenir tous les acides aminés pour assurer une bonne assimilation exemple : riz semi-complet + lentilles ou pois chiches + semoule de blé

8. Consommer les fruits crus loin des repas : 11h –  17h, on peut les associer à quelques oléagineux (amande, noisette, graine de tournesol, graine de courge..).  Si les fruits sont cuits, ils feront de délicieux desserts !

9. Diminuer ou supprimer peu à peu les excitants : café cacao, cola, thé noir…

  • Pour remplacer le café : la chicorée et autres succédanés de café (avec un nuage de lait de riz ou lait de soja calcium)      ou du maté du brésil ou infuison au guarana (exemple « Jouissance » des Jardins de Gaia)
  • Pour le thé noir : thé vert, thé rouge, thé blanc, infusions, ou thé noir faible en théine (Pu Ehr, thé Mu)
  • Pour le cola et autre soda : mélanger un peu de jus de fruits (évitez les agrumes en hiver) avec de l’eau gazeuse
  • Pour remplacer le chocolat, essayer le caroube riche en minéraux et de temps en temps un très bon chocolat noir pour satisfaire le plaisir et l’envie.

10. Boire une eau de qualité pure et légère robinet ou bouteille selon votre lieu d’habitation (bouteille : Mont Roucous, Montcalm, Rosée de la reine, Montagne de Carrefour) à alterner et du très bon vin biologique de temps en temps si on aime cela.

11. Cuisson douce de type vapeur, à l’étouffer, au four…. éviter les cuissons à haute température

12. Sans oublier la mastication (repas pris dans le calme) et la joie et le plaisir de la table
 
Conseils d’Isabelle Schillig, naturopathe, iridiologue, relaxation Thailandaise  près de Grenoble, Chamrousse et Vizille