Posted on

Conseils de votre Naturo’ pour le printemps

Le printemps est de retour, autour de moi l’on parle beaucoup de perdre les kilos gagnés cet hiver et de trouver des solutions face aux allergies saisonnières. Allez, je vous livre des conseils Naturo’ de printemps… et en bas de page des liens vers des recettes….

Mincir en naturopathie

C’est le printemps, les magazines proposent à foison des régimes minceur, souvent très contraignants et peu efficaces dans la durée. Si on arrête, on reprend sont poids d’origine avec quelques kilos en plus! Pour vous aider à alléger votre organisme et donc perdre quelques kilos superflus, je vous propose quelques conseils naturopathiques, permettant d’acquérir une hygiène de vie durable.

Dé-sucrez votre alimentation : combien de fois abusons nous de sucre rapide, contenu dans de nombreuses préparations (biscuits, barre chocolaté,…). L’organisme est entrainé dans un cercle infernal de dépendance au sucre (hypoglycemie), car le sucre appelle le sucre ! Privilégions les fruits crus et déshydratés et de temps en temps un peu de sucre intégral (rapadrura ou muscovado).

Sucres et naturopathie
Sucres et naturopathie

Dé-salez vos plats : le sel est un exhausteur de goût, souvent on sale sans même avoir gouter la préparation. A savoir, le sel attire l’eau donc plus on sale plus on se rempli d’eau. Retrouvez de nouveaux plaisirs avec des herbes et des épices tel que la coriandre, le persil, le curcuma, le cumin, le gingembre…

Dé-graissez vos repas, les graisses saturées que l’on trouve dans les produits animaux (viande, fromage, yaourt, charcuterie) sont les alliées du cholestérol et de la cellulite. Pourquoi ne pas nourrir le corps avec des « bonnes graisses » d’origine végétale telles que les huiles « vierges de première pression à froid » et redécouvrez les délicieuses légumineuses (pois chiche, pois cassé, haricot..) qui remplaceront bénéfiquement quelques repas à base de viande sur la semaine.

Bougez et oxygénez vous, une activité physique régulière permet de faire circuler tous les liquides du corps (sang, lymphe…) et donc de remettre en mouvement, vers l’élimination, des déchets stockés.

Boire suffisamment, le corps a besoin de se purifier, surtout en cette période de printemps. En boisson chaude, on pensera au thé vert et au Pu Ehr connus pour leur pouvoir drainant et brûleur de graisses.

Monodiète, on allège notre système digestif pour le mettre au repos et lui permettre de se nettoyer. Cela consiste à ne manger qu’une famille d’aliments (légumes, fruits) ou qu’un seul aliment (pomme, riz) au cours d’un repas. La monodiéte sera plus facile à mettre en place au repas du soir.

« Se mettre au vert », consommer des légumes verts riches en fibres et en chlorophylle qui permettront de relancer le transit et de soutenir les fonctions d’élimination.

Chardon
Tous ces conseils sont généraux. Comme nous sommes tous différents, que nos besoins varient selon les saisons et les périodes de la vie, il est intéressant de savoir quels sont ses besoins individuels. C’est ce que permet la naturopathie. Le naturopathe est un éducateur de santé, il vous conseille individuellement sur votre hygiène de vie en prenant en compte votre terrain.

Allergie en Naturopathie

Bien aérer son intérieur en évitant de le faire lorsque les pollens volent.

IMG_2062
Soutenir son immunité avec des plantes comme le plantin et le cassis, on peut en trouver en pharmacie ou auprès du Laboratoire LPEV.
Manger des petits poissons de mers froides type : sardines, maquereaux, anchois, foie de morue…. pour un apport assimilable d’oméga 3  aux propriétés anti-inflammatoires.
Eviter les laitages et les produits laitiers pour libérer vos sinus et la sphère ORL.

Recettes printanières :

Isabelle Schillig, Naturopathe et coach culinaire à Grenoble-Uriage.
Suivez moi sur Facebook Naturopathe Uriage Grenoble
Posted on 21 Comments

Les protéines végétales ou légumineuses

Qu’est qu’une protéine végétale ?

Proteines_vegetales
Proteines_vegetales ou légumineuses

Cette famille d’aliment est aussi appelée légumineuse, ce sont : les lentilles (verte, corail, blonde…), les fèves, les pois chiche, les pois cassés, le soja (tofu, tempeh), les haricots secs (blanc, rouge,…), les azukis, les flageolets…

Intérêts nutritionnels :

Les légumineuses représentent une autre source de protéines contenant beaucoup moins de graisses que les viandes, charcuteries et fromages. Un autre de leurs atouts c’est leur digestibilité.

L’idéal serait de réduire sa consommation de protéine animale et de les remplacer par des protéines végétales surtout pour les repas du soir.

Problématique des légumineuses :

Pour assurer un apport protéique de bonne qualité, sans carence, il est nécessaire d’associer aux légumineuses (¼) des céréales (¾). Les céréales se sont le riz, la quinoa, le blé, le sarrasin, l’orge, le millet, le kamut, l’épeautre (donc, la semoule, les pâtes, le pain…). Prenons par exemple le couscous (même sans viande) qui est un plat tout à fait équilibré : la semoule est la céréale, les pois chiches ce sont les légumineuses et les légumes accompagnent le tout… parfait ! Je vous laisse réfléchir sur le mauvais exemple du cassoulet : l’association de viande et haricots secs !

Comment les préparer ?

Il faut d’abord les faire tremper une nuit dans de l’eau pour qu’elles commencent à germer ; cela permettra également de réduire leur temps de cuisson. Exception faite pour les lentilles corail ou rose qui cuisent en 10 minutes.
Le lendemain, les rincer et les faire cuire dans une nouvelle eau ou l’on rajoutera soit de la sarriette, soit du bicarbonate de soude (attention ça mousse!), soit un morceau d’algue kombu séchée. Faire cuire le tout pendant environs 30 minutes et consommer.

Souvent des personnes se plaignent de ballonnement suite à un repas avec des légumineuses, pour éviter tout soucis il est important de bien les associer et de bien les faire tremper avant de les cuire.

Trucs et conseils :

Je vous suggère de manger des protéines végétales (sans protéine animale) 4 soirs par semaine, votre sommeil en sera amélioré et vous vous sentirez moins lourds.

Sachez qu’il existe en magasin Biologique des flocons de légumineuses (pois chiche, pois cassé, azuki et soja) qui permettent de se préparer de bon petits plats en peu de temps. Ces flocons cuisent en 10 minutes et peuvent facilement se rajouter dans une soupe, se manger en purée, servir à préparer des galettes végétales… Pour plus d’idées, voyez la rubrique « idées recettes » de mon site internet.

Osez goûter et essayer de nouvelles saveurs, votre santé n’en sera qu’améliorée !

Pour en savoir d’avantage et connaitre leur temps de cuisson spécifique et pouvoir les reconnaitre en magasin Bio https://naturopathe-uriage.fr/2015/02/22/les-proteines-vegetales-cest-quoi-et-on-les-prepare-comment/
Isabelle Schillig, naturopathe à Uriage et coach culinaire (alimentation Bio végétarienne) en Isère.

Posted on Leave a comment

Conseils naturopathiques pour mincir

C’est le printemps, les magazines proposent à foison des régimes minceur, souvent très contraignants et peu efficaces dans la durée. Si on arrête, on reprend sont poids d’origine avec quelques kilos en plus! Pour vous aider à alléger votre organisme et donc perdre quelques kilos superflus, je vous propose quelques conseils naturopathiques, permettant d’acquérir une hygiène de vie durable.

Dé-sucrez votre alimentation : combien de fois abusons nous de sucre rapide, contenu dans de nombreuses préparations (biscuits, barre chocolaté,…). L’organisme est entrainé dans un cercle infernal de dépendance au sucre, car le sucre appel le sucre ! Privilégions les fruits crus et déshydratés et de temps en temps un peu de sucre intégral (rapadrura ou muscovado).
Dé-salez vos plats : le sel est un exhausteur de goût, souvent on sale sans même avoir gouter la préparation. A savoir, le sel attire l’eau donc plus on sale plus on se rempli d’eau. Retrouvez de nouveaux plaisirs avec des herbes et des épices tel que la coriandre, le persil, le curcuma, le cumin, le gingembre…
Dé-graissez vos repas, les graisses saturées que l’on trouve dans les produits animaux (viande, fromage, yaourt, charcuterie) sont les alliées du cholestérol et de la cellulite. Pourquoi ne pas nourrir le corps avec des « bonnes graisses » d’origine végétale telles que les huiles « vierges de première pression à froid » et redécouvrez les délicieuses légumineuses (pois chiche, pois cassé, haricot..) qui remplaceront bénéfiquement quelques repas à base de viande sur la semaine.
Bougez et oxygénez vous, une activité physique régulière permet de faire circuler tous les liquides du corps (sang, lymphe…) et donc de remettre en mouvement des déchets stockées.
Boire suffisamment, le corps a besoin de se purifier, surtout en cette période de printemps. En boisson chaude, on pensera au thé vert et au Pu Ehr connus pour leur pouvoir drainant et brûleur de graisses.
Monodiète, on allège notre système digestif pour le mettre au repos et lui permettre de se nettoyer. Cela consiste à ne manger qu’une famille d’aliments (légumes, fruits) ou qu’un seul aliment (pomme, riz) au cours d’un repas. La monodiéte sera plus facile à mettre en place au repas du soir.
« Se mettre au vert », consommer des légumes verts riches en fibres et en chlorophylle qui permettront de relancer le transit et de soutenir les fonctions d’élimination.

Tous ces conseils sont généraux. Comme nous sommes tous différents, que nos besoins varient selon les saisons et les périodes de la vie, il est intéressant de savoir quels sont ses besoins individuels. C’est ce que permet la naturopathie. Le naturopathe est un éducateur de santé, il vous conseille individuellement sur votre hygiène de vie en prenant en compte votre terrain.
Isabelle Schillig, naturopathie, iridologie, relaxation Thailandaise