Posted on

Le soja, une protéine qui fait peur

Coup de zoom sur le soja, on parle souvent du soja, mais est ce qu’on connait bien cette légumineuse ? Est ce qu’il a  des effets sur nos hormones? Comment le consommer ? Sous quelles formes ?

Le soja, c’est un haricot jaune.

Paradoxalement, les “germes de soja” (issus d’un haricot qui est vert), ne sont pas du soja… Le soja, lui, se mange presque uniquement cuit.

Techniquement, le soja est une légumineuse et c’est un apport intéressant de protéine dans l’alimentation.

On en trouve sous différentes forme. Un certains nombres nous sont assez familières, et leur utilisation est intuitive. Par exemple, il y a les boissons végétales (les “laits” de soja, même si bien sûr ce n’est pas du lait au sens “mammifère” du terme), ou la saucisse fumée de soja, dont le goût ressemble à celui des saucisses viennoises (épicé ou non selon les préparations), du tempeh ou même des yaourts, et de la crème liquide, des crèmes dessert, et bien d’autres encore.

On trouve aussi du soja en morceaux déshydratés permettant de faire des plats en sauce ou des currys, et enfin on trouve du tofu.

Le tofu est issu du lait de soja que l’on a fait caillé. Pour commencer a goûter le tofu, je vous conseille de commencer par une préparation fumée (marque Taifun) ou de le cuisiner s’il est nature. Sinon sa saveur est un peu fade.

On peut faire des petits dés de tofu que l’on fait revenir à la poêle dans de l’huile d’olive pour les faire dorer. On peut rajouter un peu de soyu ou de tamari (sauces salées remplaçant le sel, qui sont d’ailleurs à base de soja elles aussi) et des herbes aromatiques par exemple.

Comme toutes les légumineuses, le soja complète l’apport de protéines venant des céréales pour recouvrir complètement la gamme des acides-aminés nécessaires. Les céréales seules sont en effet carencées. 

Le soja dans différentes préparations
Le soja dans différentes préparations

Comme de plus, il est facile à préparer, cela explique pourquoi il a souvent les faveurs des végétariens.

Le soja produit aux états unis est essentiellement OGM, et les soja vendus sans traçabilité très stricte présentent donc un risque. Je vous conseille de vous tourner vers les labels AB, et vers le soja produit en France sans OGM (marque Soy).

Le soja, à fortes doses, a un effet hormonal : il vient caler les récepteurs d’oestrogène, même en l’absence de celle-ci. Il y a diverses opinions, parfois controversées sur cet effet. En dehors de cas extrêmes, mon opinion est que cet effet a des facettes plutôt positives en particulier en ce qui concerne la ménopause. En tout état de cause, si cet effet vous inquiète, n’hésitez pas à consulter votre naturopathe, ou votre médecin, à ce sujet.
J

e vous parle du soja sur France Bleu Isere, dans ma chronique conseils bien être d’Isabelle Schillig 

Isabelle Schillig sur France Bleu isere conseils bien être
Isabelle Schillig sur France Bleu isere conseils bien être

N’hésitez pas à participer à l’un de mes cours de cuisine Bio vegetarienne sur Grenoble Uriage, ou venir faire le point avec moi sur vos besoins lors d’une consultation en Naturopathie avec Isabelle Schillig.

Posted on 3 Comments

Le tempeh fumé

On connait très peu cette source de protéines végétales à base de fèves de soja.

Tempeh fumé
Tempeh fumé

Le tempeh nous vient d’Indonésie.
Il ne faut pas le confondre avec le tofu qui lui aussi est issu du soja:

  • tempeh fermentation de graine de soja jaune immature, d’aspect granuleux ; on voit les graines
  • tofu issu de la coagulation du soja, d’aspect lisse

On l’achète sous forme de grosse saucisse au rayon frais (soit nature, soit fumé) des magasins Biologique.

Pour le préparer, le couper en fine tranche et le faire frire sur les 2 faces dans de l’huile d’olive ou de l’huile de coco (comme en Indonésie, un délice !).

Se sert avec des légumes et une céréale pour une bonne digestibilité et un bon apport en protéines.

Recette d’Isabelle Schillig, naturopathe, relaxation Thailandaise à Uriage.

Tempeh fumé et grillé
Tempeh fumé
Posted on 1 Comment

Crème caramel à la lavande

Crème caramel à la lavande à la sortie du four
Caramel au miel de lavande début cuisson

Recette pour 6 personnes

Pour la crème :

  • 6 oeufs
  • 75 cl de lait de soja au calcium
  • 20 cl de crème de soja
  • 1 goutte d’huile essentielle de lavande fine
  • 3  à 4 cc de miel de lavande
  • 1 sachet de sucre vanillé

Caramel au miel de lavande doré, la cuisson est finie.

  • 3 cs de miel de lavande
  • 3 cs d’eau
  • jus de citron

Commencer par préparer le caramel en mettant le miel et l’eau dans une casserole. Faire cuire lentement jusqu’à ce qu’il commence à dorer. Enlever du feu et rajouter quelques gouttes de jus de citron pour stopper la cuisson.

Le verser dans les ramequins lorsque le caramel est encore liquide.

Préparer maintenant la crème aux oeufs ;

Caramel au miel de lavande dans un saladier casser les oeufs, ajouter le miel (mélanger la goutte d’huile essentielle de lavande avec le miel), le sucre vanillé et mélanger avec le fouet. Mettre le lait et la crème au soja dans une casserole et faire frémir. Verser le liquide encore chaud sur la préparation aux oeufs, bien mélanger pour ne pas faire cuire les oeufs. Le mélange est prêt ! Le répartir dans les ramequins au caramel.

Faire cuire les ramequins au bain-marie dans le four à 180°C pendant 20 minutes ou plus si le plat est plus grand.

Peut se déguster chaud ou froid.

Recette d’Isabelle Schillig, naturopathe en Isère (38)

Posted on 19 Comments

Le soja sous toutes ses formes

Coup de zoom sur le soja, on parle souvent du soja, mais est ce qu’on connait bien cette légumineuse ? Est ce qu’il a  des effets sur nos hormones? Comment le consommer ? Sous quelles formes ?

Le soja, c’est un haricot jaune.

Paradoxalement, les “germes de soja” (issus d’un haricot qui est vert), ne sont pas du soja… Le soja, lui, se mange presque uniquement cuit.

Techniquement, le soja est une légumineuse et c’est un apport intéressant de protéine dans l’alimentation.

Le soja dans différentes préparations
Le soja dans différentes préparations

On en trouve sous différentes forme. Un certains nombres nous sont assez familières, et leur utilisation est intuitive. Par exemple, il y a les boissons végétales (les “laits” de soja, même si bien sûr ce n’est pas du lait au sens “mammifère” du terme), ou la saucisse fumée de soja, dont le goût ressemble à celui des saucisses viennoises (épicé ou non selon les préparations), du tempeh ou même des yaourts, et de la crème liquide, des crèmes dessert, et bien d’autres encore.

Le tofu préparations à base de soja
Le tofu préparations à base de soja

On trouve aussi du soja en morceaux déshydratés permettant de faire des plats en sauce ou des currys, et enfin on trouve du tofu.

Le tofu est issu du lait de soja que l’on a fait caillé. Pour commencer a goûter le tofu, je vous conseille de commencer par une préparation fumée (marque Taifun) ou de le cuisiner s’il est nature. Sinon sa saveur est un peu fade.

On peut faire des petits dés de tofu que l’on fait revenir à la poêle dans de l’huile d’olive pour les faire dorer. On peut rajouter un peu de soyu ou de tamari (sauces salées remplaçant le sel, qui sont d’ailleurs à base de soja elles aussi) et des herbes aromatiques par exemple.

Comme toutes les légumineuses, le soja complète l’apport de protéines venant des céréales pour recouvrir complètement la gamme des acides-aminés nécessaires. Les céréales seules sont en effet carencées. 
Comme de plus, il est facile à préparer, cela explique pourquoi il a souvent les faveurs des végétariens.

Le soja produit aux états unis est essentiellement OGM, et les soja vendus sans traçabilité très stricte présentent donc un risque. Je vous conseille de vous tourner vers les labels AB, et vers le soja produit en France sans OGM (marque Soy).

Le soja, à fortes doses, a un effet hormonal : il vient caler les récepteurs d’oestrogène, même en l’absence de celle-ci. Il y a diverses opinions, parfois controversées sur cet effet. En dehors de cas extrêmes, mon opinion est que cet effet a des facettes plutôt positives en particulier en ce qui concerne la ménopause. En tout état de cause, si cet effet vous inquiète, n’hésitez pas à consulter votre naturopathe, ou votre médecin, à ce sujet.

Je vous parle du soja sur France Bleu Isere, dans ma chronique conseils bien être d’Isabelle Schillig 

Isabelle Schillig sur France Bleu isere conseils bien être
Isabelle Schillig sur France Bleu isere conseils bien être
Posted on 2 Comments

Tarte à l'oignon et au tofu fumé

Tarte oignons tofu fumé Isabelle Schillig
Tarte oignons tofu fumé Isabelle Schillig
  • 6 ou 8 gros oignons
  • 200 g de tofu fumé
  • 200g farine de blé ou grand épeautre
  • 1 verre de lait de soja
  • 5 cs d’huile d’olive
  • 1 pincée de sel
  • crème de soja (facultatif)

Eplucher et découper les oignons (attention ça fait pleurer!). Faite les revenir dans une casserole avec un peu d’huile d’olive puis faire cuire à couvert pendant 15 minutes.

Pendant ce temps faire la pâte brisée : mélanger la farine, le sel, le lait et l’huile. Si la pâte est trop sèche on rajoutera du lait et si elle est trop humide mettre de la farine. On peut directement étaler la pâte qui est un peu élastique pour un moule à tarte de 28 cm de diamètre.

Découper le tofu fumé en dès de taille moyenne.
Egoutter les oignons cuits et les mélanger avec le tofu puis mettre le tout sur la tarte. On peut rajouter un peu de crème de soja sur le dessus pour rendre le tout plus tendre.

Faire cuire au four à 210° pendant 30 minutes.

Recette d’Isabelle Schillig, naturopathe, iridologie, relaxation Thaïlandaise en Isère, Uriage (38410)

Tarte oignons tofu fumé Isabelle Schillig