Posted on 2 Comments

La naturopathie pour qui ?

On me demande souvent à qui s’adresse la naturopathie, ou encore s’il y a un profil typique qu’il faudrait avoir pour consulter…

J’ai toujours du mal à répondre à cette question car elle est très vaste, et si je répond simplement que ça s’adresse à tout le monde, ce n’est quand même pas très éclairant.

Pourtant c’est vrai, j’en suis convaincue, la naturopathie s’adresse à tout le monde.

Déjà, elle s’applique à tous les ages de la vie: un bébé qui a de l’eczéma, un enfant fatigable, un adolescent, un jeune sportif, une femme enceinte, un quadragénaire citadin,  un femme en pré-ménopause, un  retraité, ou même un senior…  Bien sûr, ce n’est pas exhaustif.

Pourquoi se tourner vers la naturopathie ? Il y a là encore de multiples raisons, difficiles à hiérarchiser.

D’abord, il y a le rôle de conseiller en alimentation, pour équilibrer de manière intelligente et naturelle son assiette, l’adapter aux besoins et aux capacités de son corps. Ce que l’on mange, c’est une question importante qui nous touche tous.

Ensuite, par exemple, il y a les problèmes chroniques d’allergie, de migraine,  de peau, de digestion. Autant de problèmes pour lesquels les traitements classiques sont loin d’etre toujours satisfaisant, et sont parfois contraignant. Pourtant, souvent derrière ces problèmes se cache un organe en faiblesse, ou surmené. Des cures de revitalisation et de drainage naturopathiques peuvent être complètement adaptées.

Heureux ceux qui n’ont jamais eu de problème de sommeil, ou de manque d’entrain, ou d’endurance. Mais là encore la naturopathie a son mot à dire, quand elle conseille des aliments et des plantes qui stimulent et réactivent la production de neurotransmetteurs.
Puis il y a les dépendances, la première d’entre elle étant peut être celle au sucre (mais aussi bien sûr les autres dépendances, tabac, alcool, ou même jeu…). Toutes sont difficiles, mais la naturopathie permet de donner là encore un cap “au naturel”.
Personnellement, j’ai beaucoup de plaisir à accompagner les femmes enceintes dans cette période unique de leur vie et dans la préparation de celle à venir. Les choix naturels y sont importants, et la naturopathie peut soutenir l’équilibre de la maman et du bébé.

Il y a encore tellement d’autres raisons : ostéoporose, arthrose, ORL, terrains inflammatoires, fécondité…
Donc oui vraiment, la naturopathie s’adresse à tous. Non, il n’y a pas de profil typique pour consulter. Bien entendu, la naturopathie n’a pas la réponse assurée et immédiate (et sans effort) à tout, mais elle peut vraiment avoir son mot à dire, parfois de manière cruciale, dans bien des cas, exceptionnels, ou de la vie courante.

Posted on Leave a comment

Les huiles végétales et leurs vertus pour le corps

Avec l’âge, la peau est de moins en moins souple et le film lipidique qui la recouvre et la protège s’estompe. Les huiles végétales permettent de nourrir cette peau de manière superficielle et/ou en profondeur. L’utilisation des huiles ne se limite pas au soins du corps et du visage, on peut aussi s’en servir pour des soins des cheveux et des ongles.
Ces huiles de beauté peuvent être associées entre elles ou servir de base pour des préparations spécifiques ou l’on ajoutera par exemple des huiles essentielles de lavande, de bois de rose, de géranium…

Comment les conserver ?
Les huiles se conservent à l’abri de la lumière et sont si possible conditionnées dans des verres fumés pour limiter au maximum l’oxydation. Pour les huiles riches en oméga 3 qui seront par conséquent très sensible à l’oxygène, mieux vaut les conserver au frigo et les utiliser rapidement (telle l’huile d’onagre et de périlla).

Comment choisir ces huiles végétales ?
Tout d’abord, je crois qu’il est important de spécifier qu’une huile de bonne qualité sera plus efficace qu’une huile qui aura été surchauffée et qui aura par conséquent perdu la plupart de ses propriétés. Par conséquent, il vaut mieux choisir des huiles « vierges de première pression à froid ».
La peau absorbe cette huile et ce qu’elle contient! L’idéal est de disposer de 3 à 4 huiles différentes pour pouvoir les adapter à la peau et à la demande de la personne qui recevra le soin. Pour pouvoir faire son choix de manière plus judicieuse, voici un tableau synthétique pouvant vous aider dans votre sélection. Les huiles les plus couramment utilisées sont celles d’amande douce, germe de blé, macadamia et rosier muscat.

Les huilesPropriétésIndications
Amande douceAssouplissante, adoucissante,Peaux sensibles, peaux de bébé, vergetures, crevasses, irritations
ArganTonifiante, régénératrice, cicatrisanteAnti-âge, cicatrices, brûlures, cheveux secs et ternes, ongles cassants
ArnicaStimulantePeaux pâles (insuffisamment irriguées), soins des cheveux et du cuir chevelu
AvocatHydratante, assouplissante, régénératricePeaux sèches, fragiles et distendues
BellisTonifiante et raffermissantePeaux mal irriguées, peau du buste détendu
BourracheRevitalisante, anti- vieillissementPeaux délicates et fatiguées, restaure l’élasticité de la peau, anti-ride
CalendulaProtectrice, atténue l’effet des brûluresPeaux sensibles, rugueuses, gercées ou couperosées, après soleil
CalophylleAnti-inflammatoire, régénératrice du système circulatoire, cicatrisantePeaux couperosées, acnéiques, eczémateuse, fatigue musculaire ou tendineuse
CaméliaTonifianteSoins du visages, du cou et des mains, cheveux secs et ternes
CarotteAssouplissante, activatrice du bronzageFavorise le bronzage et la régénération de l’épiderme
ChanvreRéparatrice, protectriceApporte de la souplesse à tous les types de peaux, pénètre facilement
Germe de bléRégénératrice et antioxydantePeaux déshydratées et fatiguées, eczéma sec, gerçures
JojobaRééquilibrante de tous les types de peauxPeaux grasses ou mixtes : corrige l’aspect, peaux sèches ou ridées : redonne de la vitalité
LysAdoucissante et anti- inflammatoirePeaux sèches, irritées et vieillissantes
MacadamiaHydratante en profondeur, facilite la micro-circulation locale, régulatrice du système lymphatiquePeaux sèches, fatiguées, atones, huile de jour pour les peaux grasses
MillepertuisAnti-inflammatoire, anti- érythémateuseDouleurs musculaires ou articulaires, suite de brûlures
NigelleVivifiante, purifianteRenforce le système immunitaire, estompe l’acné, réduit les mycoses, soulage les contractures, tonifie le cheveu
NoisetteHydratante sans laisser de film gras sur la peauInflammation cutanée, érythème du nourrisson, pénètre rapidement
Noyaux d’abricotTonifiantePeaux dévitalisées, « chiffonnées » et fatiguées
OnagreRégénératrice des membranes cellulairesRégulatrice de l’hydratation de toutes les peaux, protectrice face aux agressions, anti-âge
PérillaAnti-âge, revitalisantePeaux matures, anti- allergisante, riche en oméga 3
Rosier MuscatAnti-oxydante, régénératrice, cicatrisantePeaux dévitalisées, taches de vieillesse, acné, brûlure, psoriasis, peaux sèches.

Bibliographie :
Pranarom Melvita les huiles naturelles de beauté et de soin
Isabelle Schillig, naturopathe à Uriage, près de Grenoble, Vizille et Chamrousse www.naturopathe-uriage.fr
 

Posted on 2 Comments

Les Algues

Ces légumes de la mer ne font généralement pas partie de notre alimentation quotidienne.   Pourtant, leurs bienfaits sont biens connus, et du      point de vue gastronomique, de nombreux grands   chefs Français les utilisent dans leurs préparations    haut de gamme.   Les algues font en fait partie des aliments     importants, adaptés à tous les âges.    

Algues Fraiches

Pourquoi consommer des algues ?

Les nombreuses variétés d’algues partagent les propriétés suivante :
Reminéralisante : les algues sont riches en minéraux et oligo-éléments, nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme.
Revitalisante : l’eau de mer contenue dans ces végétaux est très similaire à notre liquide intracellulaire, les oligo éléments de la mer vont donc avoir des effets stimulants. Sans oublier la richesse en vitamines des algues.
Detoxicante : les algues sont riches en chlorophylle, fibre non digérée par nos organismes, allant aider le transit et soutenir les fonctions du foie.
Riche en protéines de très bonne qualité.

Lesquelles ? Sous le terme général des algues se cachent des saveurs, couleurs, textures, arômes… très variés :

  • Nori : algue de couleur noir, utilisé dans la cuisine Japonaise. Son goût est délicat et rappelle le champignon fumé. Je vous invite à commencer par cette algue votre exploration gustative, car son goût de mer est très peu prononcé.
  • Dulse : de couleur rouge, au goût iodé avec un petit parfum de noisette et à la texture croquante.
  • Wakamé : sa couleur verte et son goût prononcé en iode rappelle la mer et le goût de l’huître.
  • Haricot de mer : tels des spaghettis, ces algues brunes sont tendres et iodées.
  • Kombu : algue de consistance charnue mariant la saveur sucrée et iodée. On l’utilise pour faciliter la cuisson des légumineuses.
  • Agar Agar : sa poudre blanche sert de gélifiant végétal. Ingrédient idéal pour réaliser des flans, mousses, bavarois…

Comment les consommer ? On trouve en magasin Bio des algues séchées (paillette ou feuille) et des algues fraîches (conservées dans du sel)

Les algues peuvent se consommer :

  • crues : les algues séchées en paillettes sont faciles à saupoudrer sur des salades, des légumes vapeurs, des céréales… on peut en faire de même avec des algues fraîches qu’on aura bien rincées à l’eau clair pour leur enlever leur surplus de sel.
  • cuites : les algues se marient bien avec une cuisson en papillote, relèvent une soupe, facilitent la cuisson des légumes secs…

L’idéal c’est quand même de les consommer crues pour éviter une pertes de vitamines avec la cuisson. Il vaut mieux acheter les algues pour être sur qu’elles soit exemptes de produits indésirables et ont grandi dans une eau de qualité, contrôlée. Je ne vous invite donc pas lors de vos vacances en bord de mer à faire de la « cueillette d’algues ». Des idées recettes recettes figurent sur mon site…

Bonne découverte !
Isabelle Schillig, naturopathe-iridologue à Uriage les Bains

 

Posted on Leave a comment

Réveillez votre corps c’est le printemps !

 C’est officiel, l’hiver est fini, c’est le printemps le beau temps arrive, les jonquilles sortent… Ecoutez votre organisme, il attend son renouveau lui aussi. Pour vous aider à retrouver la forme, adoptez quelques réflexes naturopathiques vous permettant d’éliminer les surcharges et de drainer vos émonctoires.


Pour faire le plein d’énergie et de vitamines, choisissez une alimentation vivante et vivifiante composée de jus de légumes variées (carottes, betteraves,…), accompagnez vos salades et plats de graines germées (luzerne, radis, lentilles, graine de tournesol…), colorez vos petits déjeuner de pelotes de pollen frais (châtaignier, ciste, toutes fleures…).
Pour se “detoxiner” et éliminer pensez à faire une cure de sève de bouleau, réputée pour ses propriétés drainantes et reminéralisantes. Dans le même thème, il existe aussi des préparations associant de nombreuses plantes, par exemple nous vous suggérons : “l’élixir du printemps” (stimulant l’élimination, l’amincissement et la reminéralisation) ou le “Draina flore” (agissant sur tous les organes d’élimination qui purifie, détoxique et régénère l’organisme).
Pour vous aider à estomper la peau d’orange et les excès d’eau accumulés aux ni

veau des hanches, des fesses, des cuisses , nous vous conseillons “Cellimine” (aux vertus stimulantes, drainantes et désinfiltrantes) pour retrouver une peau lisse et ferme. N’oubliez pas d’associer à tout cela du sport, de la marche, du vélo… remettez du mouvement dans votre corps. Et surtout faites vous plaisir : l’oxygène frais et la nature ensoleillée vous attendent, ils vous rendront le dynamisme de votre corps, qui sommeille… Vous verrez la forme que vous tiendrez dans deux mois !

On se donne rendez vous pour vérifier ?

Isabelle Schillig naturopathe
Le p’tit reporTerre Avril – Mai 2006

Posted on 2 Comments

Les aliments revitalisants

Il est bon de nettoyer son organisme, mais il est tout aussi important de l’aider de temps en temps à se revitaliser.
Pour cela il existe de nombreux « super aliments » qui vont aider l’organisme à faire le plein d’énergie en apportant des élèments indispensables à la vie tel les minéraux, les vitamines, les oligo-élèments, les ferments lactiques.

Quels sont les aliments permettant de tonifier nos organismes ?

Le pollen frais est une véritable « mine »  de vitamines B ayant une action directe sur le stress et la fatigue. Sans oublier les ferments lactiques qu’il renferme allant soutenir notre immunité et réensemencer nos intestins avec de bonnes souches bactériennes. Attention le pollen sec a perdu beaucoup de ces propriétés, choisissez plutôt le frais qui se présente dans des barquettes surgelées en magasin Bio ou chez l’apiculteur directement.

Les jus de légumes : rien de plus simple que de boire en guise d’apéritif un jus de légumes si possible lacto-fermenté pour avoir un apport important en vitamine et une action supplémentaire sur les intestins. Bien sur on évitera la tomate pour son coté acidifiant et on privilégiera la carotte, la betterave… et autres cocktails de légumes maisons.

Les algues, comme nous en avons déjà parlé dans un précédent article,  sont très riches en oligo-élèments, base d’une bonne communication cellulaire. Leur fort pouvoir remineralisant en font des aliments à consommer souvent. Pour commencer à découvrir les algues, essayez les noris en paillettes puis la salades du pécheur qui est un mélange de plusieurs variétés d’algues. Sur les salades c’est excellent !

Les graines germées, c’est simple à faire et bon marché. Les graines contiennent tout un patrimoine qui leur permettront de devenir des plantes, la germination va leur donner la vie et multiplier leur teneur en vitamines, minéraux et fibres (idéales pour les intestins paresseux). On utilise les graines germées sur des salades, des petits toasts, des légumes cuits… Les plus connus sont les germes de soja que l’on trouve chez les asiatiques, mais pour quoi pas essayer les germes de luzerne, de pois chiche, de lentille, de radis…

Ces « supers » aliments sont nos alliés pour maintenir une bonne santé et amènerons du nouveau et de la couleur dans nos assiettes…

Isabelle Schillig, naturopathe Grenoble-Uriage et animatrice de cours de cuisine

Posted on Leave a comment

Tartare d'algues

Ingrédients:

  • algues séches en paillette (dulse, nori, laitue de mer,….). Sélectionner au moins 3 variétés d’algues.
  • 1/2 citron
  • 1 petit oignon
  • coriandre fraîche ou basilic ou persil
  • épices (cumin en poudre, coriandre en poudre, curcuma…)
  • huile d’olive “vierge de première pression à froid”

Eplucher l’oignon et l’hacher avec l’herbe aromatique choisie (coriandre, persil…).

Remplir un bocal en verre au 2/3 avec le mélange d’algues que vous aurez sélectionnés. Rajouter le jus de citron, l’oignon et les herbes hachées, les épices en poudre et recouvrir généreusement d’huile pour réaliser une marinade. Fermer votre bocal et laisser votre tartare d’algues s’hydrater au frigo pendant 2 à 3h.

Servir sur des toasts avec des graines germées….à vous de donner libre court à votre imagination.

Ce tartare ce conserve 1 bonne semaine.
Recette d’Isabelle Schillig

 
Posted on 3 Comments

Les graines germées

Graines tournesol et courge grillées
Les graines germées, concentré d’énergie

La germination représente le moment ou toute l’énergie de la plante se concentre pour transformer la graine en pousse. La valeur nutritionnelle des graines est alors décuplée. Dans les pousses et graines germées, on trouve en haute concentration des enzymes, des protéines, des sels minéraux, des oligo-éléments et des vitamines, le tout est naturelle et de bonne qualité. Les précieuses fibres alimentaires qui les accompagnent assurent une bonne régulation de la digestion.
On peut faire germer des graines de céréales (quinoa, millet, amaranthe…), des oléagineux (tournesol, courge…), des légumineuses (pois chiche, lentilles, soja vert…), des graines de légumes (radis, roquette, cresson…) et des aromates (luzerne, moutarde, fenugrec..).

Matériel nécessaire (voir photo) :

1 pot en verre assez grand

  • 1 gaze stérile (pharmacie)
  • 1 élastique
  • 1 bol

Comment faire ?

Faire tremper dans de l’eau les graines entières pendant une nuit, pour que l’humidité pénètre à coeur. Egoutter et laisser pousser à température ambiante sur un support, à la lumière (non directe), en rincer 2 fois par jours les germes (matin et soir) que l’on égouttera à nouveau. La durée de germination varie entre 2 à 6 jours selon les graines, elles se conserve au réfrigérateur quelques jours.
Les graines germées se mangent crus, sur des salades, avec des légumes et des céréales, sur des toasts, pensez a égayer vos plats avec ces graines aux saveurs multiples.
NB : certaines graines sont mucilagineuses, gluantes (roquette, radis, cresson, moutarde) et sont de ce fait plus difficiles à faire germer en bocal, préférez les plateaux. Ou alors, mélangez-les à de la luzerne qui forme un masse assez dense et absorbera totalement le mucilage.
Je vous conseille de commencer vos expériences avec de l’alfalfa ou de la luzerne, qui pousse facilement en 3 à 4 jours .

Graines germées isabelle Schillig
Graines germées isabelle Schillig

Exemple de graines à germer :

Alafalfa ou luzerne : calcium, cobalt, fer, iode, magnésium, manganèse, potassium, sodium, zinc, vitamine A, B, B12, C, D, E, K
Azukis : magnésium, iode, calcium, vitamines B1, B2, B3
Blé : calcium, cuivre, fer, magnésium, manganèse, phosphore, potassium, sélénium, chlore, soufre, zinc, iode, arsenic, viatmines B1, B2, B3, B5, B6 B12, A, C, E
Chou rouge : phosphore, calcium, sodium, manganèse, cuivre, zinc, bore
Cressson : calcium, chrome, fer, manganèse, fer, soufre, zinc, cuivre, arsenic, vitamines C, B, K, E
Courge : calcium, fer, magnésium, phosphore, cuivre, zinc, vitamines A, E, complexe des B
Fenugrec : fer, phosphore, soufre, vitamines A, B1, B2, B3, B5, C, D
Lentilles : fer, manganèse, phosphore, zinc, magnésium, sodium, cuivre, potassium, calcium, vitamines A, B1, B2, B3, B6, B12, C,E
Millet : phosphore, silice, manganèse, magnésium, fer, cuivre, zinc, vitamines A, B1, B2, B3, B9, C
Soja vert : calcium, marnésium, phosphore, potassium, sodium, zinc, cuivre, manganèse, fluor, cobalt, iode, vitmaines A, B1 B2, B3, B5, B6, B8, B12, E, K
Les graines une fois germées se conservent au frigo pendant 4 à 5 jours,., toutefois  ne tarder pas trop à les consommer.

Isabelle Schillig, naturopathe à Uriage